dimanche 17 avril 2022

L' agroécologie pour préserver notre ressource en eau et notre santé



 A vos Agendas : samedi 7 mai à Dole, Hall de la Commanderie, forum "l'Agro-écologie pour préserver la ressource en eau et notre santé" avec Benoit Biteau, paysan, député écologiste au Parlement Européen de 16h à 19h. D'autres acteurs locaux (Elus agissant sur le terrain, paysans...) interviendront lors de ces échanges. Parlez en autour de vous !

 
Un premier RDV se déroulera sur le terrain à 14h avec la visite d'un céréalier Bio dans le finage. RDV le 7 mai à 13h25 pour un départ groupé vers la passerelle sur le Port à Dole ou à 13h50 à la Mairie de Peseux.
 

 
La combat pour l'Ecologie continue : souscription exceptionnelle suite aux résultats du premier tour de l'élection présidentielle. En effet, la campagne ne sera pas remboursée des frais engagés, et nous devons rassembler 2 millions d'euros d'ici le 15 mai prochain.
Pour faire un don (donnant droit à une réduction d'impôt de 66 %)
- par chèque libellé à "AF EELV" à l'adresse EELV 3-5 Rue de Vincennes 93 100 MONTREUIL

Lire la suite !

dimanche 20 mars 2022

Le Nord Jura avec Yannick Jadot



Les membres du pôle écologiste ont lancé le comité Nord Jura avec Yannick Jadot pour la campagne présidentielle, samedi 19 mars à Dole.

Pour la justice social, pour le climat, nous avons décliné ce qu'un Président et une majorité écologiste changerait localement dans nos vies au quotidien et sur le territoire où nous habitons. Puis les discussions se sont achevées autour d'un verre de l'amitié.

Lire la suite !

samedi 19 mars 2022

Préservons les espaces agricole et les zones humides


 

Lors du Conseil Communautaire du Grand Dole du 17 mars 2022, les rapports concernant l’extension de la Zone d’Activité de Rochefort sur Nenon ont fait débat.

En 2019, les enquêteurs publics du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) avaient conclu que le foncier devait “être maîtrisé” dans la zone de Rochefort sur Nenon et que l’utilisation de terres agricoles y avait déjà été “prodigue” (sic)*. Des réserves dans ce sens  mais également vis à vis des nuisances à la population y avait été faites dans l’avis final. 

Le PLUI est par ailleurs assez indigent puisque des zones humides n’avaient même pas été identifiées  Elles l’ont été plus tard par une étude menée par une entreprise qui pensait s’y installer, avant de renoncer au terrain qui les accueillait (il serait donc inconsidéré de croire qu’un nouveau projet à cet endroit se concrétiserait forcément). 

Plusieurs délibérations concernaient cette zone des Toppes lors du conseil d’agglomération du 17 mars 2022.

L’une d’elle prévoit d’urbaniser ces fameux terrains constitués de 4 ha de terres agricoles et de 6 ha de zones humides. Celles-ci devront être compensées, on ne sait pas comment, par 12 ha de zone humides à préserver quelque part, probablement dans un village moins au cœur des préoccupations de développement des élus du Grand Dole… 

Dès lors, pourquoi ne pas l’installer directement ailleurs? 

Pas possible nous a-t-on répondu… comme il y a de nombreuses années, les mêmes élus répondaient qu’il était impossible de construire la base intermarché ailleurs qu’à Brevans (construite en 2021… à Rochefort). 

Cette zone a également été l’objet d’une délibération visant à permettre l’expropriation de 3 propriétaires de terres agricoles et l’engagement de près de 10 MILLIONS d’euros par l’agglomération pour les aménager. 

Déjà en 2019, les enquêteurs concluaient: 

Le développement grandissant, pour ne pas dire exponentiel, de la zone d’activités à Rochefort sur Nenon interpelle sérieusement. 

Ou encore

Le « Grand Dole » ne se limite pas à Rochefort sur Nenon […] nous demandons instamment que le développement de la zone d’activités de Rochefort-sur-Nenon soit définitivement maitrisé et que la vocation industrielle et commerciale de la Communauté d’agglomération soit envisagée en des lieux mieux adaptés en termes de sécurité du trafic et pollution de l’air et sur des espaces délaissés par l’agriculture.


Lire la suite !

mercredi 24 novembre 2021

Mobilisation pour l'hopital


La fermeture de la chirurgie d’urgence en février 2022 est confirmée par l’Agence Régionale de la santé (ARS). Mercredi 24 novembre, une nouvelle manifestation s’est déroulée devant l'hôpital de Dole avec la présence de nombreux élus du bassin dolois de toutes sensibilités politiques. Les élus et les militants écologistes se sont mobilisés au côté de la population doloise. Le combat continue pour le maintien de la chirurgie conventionnelle.


Lire la suite !

mardi 28 septembre 2021

Rénovation des écoles : un engagement ambitieux, un choix de montage très flou


Lors du conseil municipal du 27 septembre 2021, le Maire a mis au vote « L'Approbation du marché de partenariat de performance énergétique avec la SPL Grand Dole Développement 39 portant sur la rénovation de cinq groupes scolaires ».

Alors que le changement climatique se fait ressentir par des épisodes pluvieux violents ou des canicules de plus en plus fréquentes et que certaines écoles de Dole n’ont pas bénéficié de travaux depuis 40 ans, les élus du groupe Vert et Ouvert se sont emparés du sujet :

 

Lors d’une première délibération en mai 2021, nous avions pointé la timidité des objectifs. Cette fois l’ ambition est au RDV avec 49% à 69 % d’économie d’énergie suivant les écoles. L’école Saint-Exupéry qui est démolie passe même aux normes RE 2020. Il est dommage qu’une si belle ambition énergétique se conjugue avec la reconstruction de cette école et l’implantation de la halte garderie Les p’tits Loups à moins de 150 mètres d’une route à grande circulation avec de fortes nuisances (bruits, pollution) et des risques liés aux transports de matières dangereuses.

 

Nous sommes restés dans l’incertitude complète sur les subventions entre les chiffres d’une étude mise en avant par le Maire tablant sur 50 % de subventions et l'avis de la Direction Générale des Finances Publiques (DDFIP) qui ne retient que le chiffre de 30%. La SPL Grand Dole développement s’engage sur le financement des 16,5 millions d’euros mais c’est bien la ville de Dole en tant qu’actionnaire de la SPL qui, au final, porte le risque financier.

 

L’avis de la Direction Générales des Finances Publiques (DDFIP) pointe aussi l’absence d’analyse des coûts résultant d’une rupture anticipée du contrat. Incroyable pour un contrat de 16,5 millions d'euros qui engage la ville de Dole pendant 20 ans soit trois mandats.

 

Le choix de ce type de marché de partenariat de performance énergétique (MPPE) impose une étude faisant la démonstration que le recours à un MPPE présente « un bilan plus favorable, notamment sur le plan financier, que celui des autres modes de réalisation du projet ». Malgré nos demandes par courrier et en commission, la seule étude présentée aux élus ne permet pas de démontrer que ce choix est plus intéressant qu’un autre montage financier qui permettrait une meilleure maîtrise par notre collectivité.


Lire la suite !

lundi 27 septembre 2021

Manifestation pour un avenir sans nucléaire, dimanche 3 octobre, départ groupé de Dole

 

Manifestation pour un avenir sans nucléaire
Dimanche 3 octobre 2021 

SAINT VULBAS - AIN (Bugey)

Départ covoiturage (passagers et conducteurs) depuis Dole sur le port (côté passerelle) à 11h40 afin d’arriver sur place à 14h.
Pour toutes questions, laisser un message ou un sms au 06 69 33 32 94, nous vous rappellerons.
 
 

En 2021, nous célébrerons le 50e anniversaire de la toute première manifestation antinucléaire française, qui s’était réalisée sur le site du Bugey. 50 ans plus tard, alors que la centrale du Bugey est désormais la doyenne des centrales nucléaires françaises, rejoignez nous pour affirmer que sortir de l’impasse nucléaire, c’est possible !

 

La coordination Stop Bugey, avec 30 autres organisations rhone-alpines, bourguignonnes et Franc comtoises, suisses et le soutien de RadiAction, Greenpeace et du Réseau SDN, organisent une grande manifestation le dimanche 3 octobre 2021 à Saint Vulbas, près de la centrale nucléaire du Bugey, en bordure du Rhône. Les 4 réacteurs de cette centrale âgés aujourd’hui de 42 et 43 ans, constituent un risque majeur pour une région densément peuplée de 5 millions d’habitants dans un rayon de 100 km, avec 6 grandes villes .

Venez nombreux et nombreuses pour exiger la fin de ce risque industriel totalement insensé !

Cette manifestation reposera sur 4 revendications :

  • NON à la prolongation des vieux réacteurs au delà de 40 ans
  • NON à leur remplacement par deux nouveaux réacteurs de type EPR : aussi dangereux que 4 vieux, ils seraient trop chers et trop lents à construire pour répondre vite à l’enjeu climatique (leur construction augmentera le réchauffement ) !
  • NON au fonctionnement d’ICEDA (Installation de conditionnement et entreposage de déchets activés) : qui représente la porte ouverte à l’accroissement des déchets issus des vieux réacteurs et des nouveaux envisagés !

Lire la suite !

mardi 24 août 2021

Inscrivez-vous pour voter à la primaire des écologistes

 


Suite aux journées d’été des écologistes à Poitiers qui ont été riches en ateliers, plénières et visites… l’inscription pour voter à la primaire des écologistes se poursuit, cela prend trois minutes et coûte deux euros (frais d’organisation) sur https://lesecologistes.fr/

Après trois débats diffusés sur France Inter puis LCI et enfin Mediapart du 5 au 10 septembre, vous pourrez choisir la ou le candidat(e) des écologistes pour l’élection présidentielle d’avril 2022 entre Delphine Batho, Jean-Marc Governatori, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau. 

Les écologistes sont les seuls à mettre en place une primaire pour désigner leur candidat(e). Assurons le succès de cette primaire en incitant les membres de notre famille, nos ami(e)s, nos collègues à s’inscrire avant le 12 septembre.


Lire la suite !